les floculateurs

Temps de lecture :

La floculation est effectuée dans des enceintes, munies de systèmes d’agitation, appelées floculateurs. Suivant les applications ou les fluides à traiter, le système d’agitation, le volume du réacteur et l’énergie dis­sipée sont différents.

Recevant des eaux préalablement coagulées, le floculateur est caractérisé (voir coagulation-floculation) par son gra­dient de vitesse (G), son temps de contact et les vitesses locales extrêmes des mobiles et des fluides, vites­ses qui ne doivent pas créer sur les flocs des forces de cisaillement susceptibles de les re-disperser.

La cuve, le système d’agitation et les équipements annexes sont conçus pour que l’ensemble des paramè­tres géométriques permette :

  • d’éviter les zones mortes (zone de dépôt dans le fond, par exemple) ;
  • de dissiper au mieux l’énergie dans l’ensemble du volume (utilisation de déflecteurs périphériques dans les appareils circulaires, par exemple) ;
  • de limiter au maximum le court-circuit entre l’entrée et la sortie du fluide.

Enfin, une fois formé, il importe de ne pas briser le floc lors de son transfert du floculateur à la zone de décantation ou de flottation. Suivant la qualité des eaux traitées, on adopte des vitesses de transfert adap­tées, par exemple en clarification d’eau de surface sur des flocs d’hydroxyde métallique :

  • fragiles : v ≤ 0,20 m · s–1 ;
  • résistants : v ≤ 0,50 m · s–1.

Il y a deux familles de floculateurs :

  • les floculateurs avec un organe mobile d’agitation (floculateurs agités) ;
  • les floculateurs à chicanes ou statiques.
pour aller plus loin :