les mélangeurs statiques

Temps de lecture :

Les mélangeurs statiques sont des appareils placés directement en tuyauterie ou en canal ouvert.

les mélangeurs statiques en tuyauterie

Ce sont des appareils à gradient de vitesse très élevé (1 000 à 30 000 s–1) et à temps de séjour très court. L’énergie dissipée correspond à leur perte de charge. Les performances de ces appareils diminuent donc lorsque le débit réel devient nettement inférieur au débit nominal. Par ailleurs, la qualité du mélange dépend de leur conception.

le mélangeur simple à canne d’injection

Constitué d’une canne d’injection suivie généralement d’un diaphragme, il permet d’injecter des réactifs facilement mélangeables. Des modèles standards existent, pour des tuyauteries de 100 à 400 mm de diamè­tre. La perte de charge est au moins égale à 0,3 m CE. Le mélange s’effectue sur une grande longueur, équi­valente à 50 à 100 fois le diamètre de la tuyauterie suivant le mode de réalisation.

le mélangeur à garnissage

Il permet d’injecter des réactifs minéraux, des polymères… Le garnissage est constitué généralement d’ailettes, de lamelles ou d’hélices à pas inversé. La perte de charge est généralement comprise entre 1 et 5 m CE. Il permet d’injecter des solutions concentrées dont le débit peut ne représenter que 0,01 % du débit d’eau brute. Le mélange est intégral à la sortie du mélangeur après une distance représentant 2 à 6 fois le diamètre de la tuyauterie.

le mélangeur radial Radialmix

C’est un mélangeur statique à diffusion radiale hydraulique qui permet d’injecter des réactifs minéraux, des polymères… Il est constitué d’une buse centrée sur l’axe de la tuyauterie et d’un diaphragme à ouverture périphérique (figure 2).

Des modèles standards existent, pour des tuyauteries de 100 à 400 mm de diamètre. La perte de charge est de 0,2 à 5 m CE suivant les modèles et les cas d’application. Il permet d’injecter des solutions concentrées représentant de très faibles débits (jusqu’à 0,0005 % du débit d’eau brute). Le mélange s’effectue intégrale­ment sur une longueur inférieure au diamètre de la tuyauterie.

Image sécurisée
Figure 2. Mélangeur Radialmix

le mélangeur pour boues MSC

Ce mélangeur, de type cyclonique, est adapté au conditionnement des boues (figure 3). Il comprend une partie cylindrique avec les arrivées de boues et de réactifs, suivie d’une partie conique où le mouvement tournant parfait le mélange. La partie cylindrique comprend deux déflecteurs réglables.

Image sécurisée
Figure 3. Mélangeur MSC

les mélangeurs statiques en canal

La circulation en canal ne permet pas de fournir l’énergie nécessaire au mélange sous forme de perte de charge. Pour y remédier, le mélangeur statique en canal utilise de l’eau de dilution sous pression à un débit représentant 2 à 10 % du débit d’eau brute.

Il est en général du type « canne ou grille simple »où l’eau de dilution destinée à créer la vitesse de sortie lors de la diffusion du réactif est mélangée au réactif quelques mètres avant l’entrée dans le dispositif (figure 4).

La perte de charge sur la boucle d’injection est de 2 à 10 m CE. Ce dispositif permet d’injecter des solutions concentrées. Le mélange s’effectue intégralement en 10 à 20 secondes.

Image sécurisée
Figure 4. Mélangeur statique en canal (vue en coupe) – Exemple
pour aller plus loin :