méthode rapide de détermination du TAC et du taux d'acides volatils (AGV) dans une boue liquide

Temps de lecture :

Ces déterminations sont importantes pour la bonne exploitation du digesteur anaérobie.

Mesurer le plus exactement possible 25 mL de boues. Centrifuger ces boues une première fois à 5 000 t · min‑1 pendant 10 min. Recueillir le liquide surnageant dans un bécher de 400 mL. Reprendre le culot avec 50 mL d’eau distillée en ayant soin de ne rien perdre de la partie solide.

Centrifuger à nouveau à 5 000 t · min–1 pendant 10 min et recueillir dans le bécher la partie surnageante. Répéter une fois encore cette opération de lavage du culot.

Le liquide recueilli contient notamment les bicarbonates et les acides volatils solubles.

mesure du TAC

Le liquide récupéré dans le bécher est mis en agitation par agitateur magnétique. On plonge les électrodes d’un pH-mètre dans le liquide et on note le pH initial.

À l’aide d’une burette au 1/10 mL, verser H2SO4 0,1 N jusqu’à pH = 4, soit V mL :

Formule : mesure du TAC

ou :
TAC = V × 4 × 0,05 en g · L–1 de CaCO3.

mesure des AGV

On verse ensuite H2SO4 0,1 N jusqu’à pH = 3,5. Faire alors bouillir le liquide à pH = 3,5 pendant 3 min exac­tement. Laisser refroidir. Porter le liquide refroidi sous les électrodes du pH‑mètre et verser sous agitation avec une burette au 1/10 NaOH 0,1 N jusqu’à pH = 4, soit V2 le volume obtenu.

Continuer à verser jusqu’à pH = 7 et soit V3 le nouveau volume.

Formule : mesure des AGV

ou :
Acidité volatile = (V3 – V2) × 4 × 0,06 en g · L–1 d’acide acétique.

pour aller plus loin :