produits divers

Temps de lecture :

permanganate de potassium

Il est employé principalement pour l’oxydation et l’élimination du manganèse.

Le produit (paillettes violettes) est dissout par agitation dans un bac. Il est peu soluble (5 à 30 g · L–1 à 20 °C pour un temps de contact de 15 à 60 minutes). Il y a risque de dépôts si la concentration est supérieure à 15 g · L–1 et la durée de conservation des solutions est limitée. Le dosage se fait par pompe doseuse.

Le produit attaque les métaux ferreux. On utilise l’acier protégé ou les matières plastiques. Il est à mani­puler avec précaution (gants, lunettes).

carbonate de calcium

La poudre de carbonate est employée en minéralisation et comme charge minérale.

Le produit est pratiquement insoluble (15 mg · L–1 à 20 °C). Il est mis en suspension et dosé à une concen­tration d’environ 50 g · L–1, au moyen des mêmes dispositifs que ceux employés pour le lait de chaux.

bentonite (argile) – structuralite (argile)

Elle est employée pour l’alourdissement du floc obtenu à partir d’une eau brute peu chargée en MES ou de flocs bactériens en boues activées.

Sa mise en suspension et sa distribution sont semblables à celles du carbonate de calcium.

sulfate ferreux

Il est employé pour la précipitation de certains sels (CN, S2–) et plus rarement en coagulation. Le produit cristallisé (FeSO4, 7 H2O) se présente sous forme de poudre verte. Il est soluble dans l’eau (391 g · L–1 à 20 °C, voir chimie et réactifs). Le contrôle de la concentration se fait par densimètre.

La mise en solution s’effectue dans des soutes en béton recevant directement le déchargement des ben­nes de produit et l’eau de dissolution. La reprise de la solution aqueuse est réalisée par un réseau de tuyau­teries perforées, généralement situées en partie basse des soutes et noyées dans une couche de sable filtrant. La préparation de solutions en deçà de la saturation étant malaisée, on travaille le plus souvent à partir de liqueurs saturées qui recristallisent facilement quand la température baisse. Pour éviter les incon­vénients correspondants (dépôts, prise en masse dans la soute, bouchages de canalisations), plusieurs solu­tions sont possibles, dont le maintien à température constante.

Le pH des solutions aqueuses de sulfate ferreux est acide, et il est nécessaire de protéger les parties en contact avec le liquide, ou de les prévoir en matériaux plastiques.