alliages cuivreux

Temps de lecture :

laitons

Ce sont des alliages cuivre-zinc dont les compositions employées peuvent être (tableau 4) :

alliage cuivre-zincImage sécurisée
Tableau 4. Compositions alliage cuivre-zinc

Le phénomène de dézincification, ou dissolution du zinc avec libération de Cu résiduel, se produit parfois avec des eaux à forte salinité et faible dureté. Il rend le métal poreux et cassant. Il existe des laitons non dézincifiables (Cu Zn 35 Pb 2 As) qui permettent d’éviter cet accident.

En présence d’eaux fortement chlorurées ou d’eau de mer, les tubes d’échangeurs doivent être construits en laiton amirauté, sinon en titane.

alliages cupro-nickel

La bonne tenue des alliages cupro-nickel peut être affectée par la présence dans l’eau de mer de traces d’ammonium (> quelques mg · L–1) et de traces d’H2S.

Au-delà de quelques mg · L–1 de NH4+, la corrosion sous crevasse peut se manifester mais être supprimée par l’addition de traces de Fe2+.