causes mécaniques

Temps de lecture :

Elles sont de trois ordres :

  • perméabilité trop grande : l’obtention d’une compacité très élevée avec des dosages de ciment de 300 à 400 kg · m–3 est, en fait, une condition minimale en présence d’eaux agressives ;
  • existence de cavernes et/ou de fissures dues à des conditions déficientes de mise en place, (ex. : reprise de bétonnage) et qui peuvent être améliorées en accroissant la plasticité du béton par un dosage eau/ ciment inférieur à 0,45 ou l’emploi de plastifiant ;
  • érosion due à des vitesses de circulation de l’eau dans les conduites supérieures à 4 m · s–1 ou à des gra­dients thermiques trop élevés.