alliages autopassivants

Temps de lecture :

Si l’on incorpore des éléments tels que du chrome, du nickel, du molybdène ou du cuivre dans un alliage ferreux, les alliages obtenus peuvent être rendus auto-passivants. Ces alliages sont communément appelés « acier inoxydable ». Si leur aspect est celui d’un métal nu, ils produisent cependant à leur surface une fine couche d’oxyde qui provoque la passivité. Les composants de cette couche sont les produits de corrosion initiale de l’alliage, caractérisés par un oxyde chrome-fer à la structure spinelle, voir acier inoxydable.