mesures de la résistance à une polarisation linéaire

Temps de lecture :

Cette mesure de type électrochimique permet de suivre la corrosion en continu. Après quelques jours d’exposition les mesures sont faites électriquement sans retirer l’éprouvette du fluide corrosif et donc sans perturber le système. Ce type de mesure est donc très bien adapté aux situations de crise où l’on recherche rapidement les causes d’une corrosion excessive.

Le principe de la méthode consiste à appliquer aux électrodes un voltage faible (10-20 mV) et à mesurer le courant correspondant : l’intensité du courant est reliée à la vitesse de corrosion (la LPR suppose que l’eau du circuit ait un minimum de conductibilité électrique, typiquement 100 mS · m–1 et plus).