un système de traitement de l’eau par des modules d’ultrafiltration in/out pressurisées -Ultrazur™ Smartrack™

modules d’ultrafiltration in/out pressurisées -Ultrazur Smartrack
Le seul rack universel avec modules d’ultrafiltration interchangeables

UltrazurTM SmartrackTM est un rack capable de s’adapter à des modules membranaires d’ultrafiltration de différentes marques qui peuvent présenter des dimensions et des raccordements hétérogènes. Le rack peut accueillir les 5 marques de membranes principales : ASASHI, DOW, GE, TORAY, HYDRANAUTICS.

Le système UltrazurTM SmartrackTM fonctionne sur un principe de filtration out/in (filtration de l’extérieur vers l’intérieur de la membrane) afin de traiter directement les eaux décantées ou flottées.

Petite taille Un débit de 200 à 3 600 m3/j – Une version surélevée facile à mettre en oeuvre

Grande taille Un débit de 3 600 à 22 000 m3/j – Une solution compacte et économique

applications :

  • Eau potable (en fonction des agréments internationaux)
  • Traitement des eaux industrielles, Recyclage
Un système de traitement de l’eau par des modules d’ultrafiltration in/out pressurisées  -Ultrazur Smartrack schemaImage sécurisée

chiffres clés

  • Module compatible avec les 5 principaux fournisseurs sur le marché
  • Adaptable à toutes les tailles d’usines. Capacité : 200 à 22 000 m3/j par rack

parmi nos références

  • Thales, Mulwala (Australie) – 1 000 m3/j (Traitement des eaux industrielles)
bénéfices
  • Liberté de choisir le fournisseur et le type de membranes
  • Maîtrise du coût de renouvellement de l’ultrafiltration
  • Retour sur l’investissement : l’installation de nouvelles membranes ne requiert aucune modification sur les installations
  • Souplesse d’intégration : pré-montés, les éléments du rack sont faciles à transporter, système industrialisé et standardisé qui réduit les délais de livraison et de mise en oeuvre.
  • Facilité d’exploitation
  • Santé et Sécurité : l’ultrafiltration constitue une excellente barrière bactériologique, vérification régulière des fibres grâce à un test d’intégrité automatisé