les boues

Temps de lecture :

Les éléments polluants et/ou leurs produits de transformation séparés de la phase liquide par décantation ou flottation au cours de tout traitement d’eau, quelle qu’en soit la nature, se trouvent finalement rassemblés dans des suspensions plus ou moins concentrées dénommées « boues ».

Le caractère commun de toutes ces boues est de constituer un déchet encore très liquide (0,5 à 5 % de MES seulement dans la plupart des cas) où nous allons retrouver :

  • les matières en suspension décantables, naturellement ;
  • les produits résultant de l’application de traitements chimiques (floculation, neutralisation, précipitation…) : par exemple des hydroxydes ferriques ou d’aluminium, d’autres hydroxydes métalli­ques, des produits cristallins tels que les carbonates, les sulfates de calcium, des phosphates de fer… ;
  • les boues biologiques en excès, résultant de tout traitement biologique et comprenant, dans leurs flocs, la biomasse en excès et les matières solides non biodégradables ou trop grossières pour l’être mais qui ont été piégées dans ou avec les flocs bactériens.

Certaines boues sont inertes mais les boues même à faible taux de matières organiques et les boues bio­logiques sont fermentescibles et deviennent nauséabondes après un certain temps (d’autant plus court que la température est élevée), il faudra donc les « stabiliser ».

Toutes les boues nécessitent un traitement spécifique qu’elles soient recyclées, réutilisées ou remises dans le milieu naturel.

Ces traitements sont généralement des concentrations/élimination de l’eau, (épaississement, puis déshy­dratation) et des stabilisations.

Le traitement de la boue est devenu un corollaire inévitable et indissociable du traitement de l’eau, il peut même parfois coûter plus cher (investissement et/ou coût de fonctionnement) que le traitement de l’eau.

Le présent chapitre couvre deux éléments indispensables pour arriver à définir un traitement de boues optimal à savoir :

On trouvera par ailleurs au chapitre traitement des boues liquides, la description des principaux outils et filières de traitements des boues liquides et au chapitre traitement des boues déshydratées, la description des « post-traitements » des boues déshydratées nécessaires pour les valoriser et/ou en faire des déchets ultimes.