pollution exogène

Temps de lecture :

Les matériaux constitutifs de certains composants utilisés pour le traitement de l’eau ou sa distribution (« caoutchouc » des joints, solvants utilisés pour la peinture et le revêtement des ouvrages, monomères et additifs employés lors de la fabrication des tuyauteries en plastique…) peuvent être à l’origine de pollution.

Certains de ces matériaux peuvent même être plus ou moins toxiques, d’autres tout simplement relarguer du carbone organique susceptible de servir de nourriture aux bactéries banales et de favoriser leur prolifé­ration dans le réseau de distribution. Certains pays (États-Unis, UE) ont publié des listes de produits à exclure de la fabrication de tout organe en contact avec l’eau et des tests pour permettre l’agrément des autres.

De même, les matériaux des tuyauteries et/ou robinetterie peuvent être attaqués par l’eau (corrosion), relarguant des métaux dont le plus dangereux est le plomb (risque de saturnisme). Aussi la nouvelle légis­lation européenne prévoit-elle en 2013 d’obtenir moins de 10 µg·L–1 de Pb au robinet du consommateur ce qui suppose des investissements considérables pour remplacer, gainer, isoler les anciens branchements en plomb.

pour aller plus loin :