les cabines de peinture

Temps de lecture :

la peinture par cataphorèse

Dans tous les cas, une unité d’ultrafiltration permet de récupérer dans les eaux de rinçage, les résines et pigments de la peinture et de recycler l’eau déminéralisée.

Par le passé, le problème essentiel était la présence de plomb qu’il fallait éliminer jusqu’à des teneurs infé­rieures au mg · L–1 par précipitation d’un hydroxy-carbonate de plomb.

La séparation des boues s’effectuait par flottation à l’air dissous, la siccité de celles-ci aux extractions variait de 6 à 12 % suivant le type de peinture, même très bien clarifiée, l’eau traitée présentait malgré cela une forte DCO résiduelle de l’ordre de 2 à 5 g · L–1 (solvants principalement).

Les nouvelles formulations de bains (suppression du plomb et des solvants les plus toxiques) permettent d’optimiser leur récupération et l’évolution des UF (lavages moins fréquents), limitent les rejets et permet­tent ainsi de les renvoyer directement vers la station d’épuration générale.

les peintures de finition

Par le passé, le traitement des rideaux d’eau des cabines de laquage s’effectuait par « cassage » des pein­tures directement dans la fosse de reprise de la cabine avec des produits alcalins, le traitement du surna­geant était alors une flottation à l’air dissous précédée d’une coagulation minérale ou organique.

Les boues flottées étaient collantes mais d’une siccité de l’ordre de 6 %, le surnageant était clair mais encore chargé en DCO (plusieurs g · L–1)

Le développement actuel va vers des produits hydrosolubles pour les peintures et les laques, seuls les ver­nis restant avec des solvants. Le traitement physico-chimique est remplacé par un traitement biologique directement dans les fosses sous cabines, les boues concentrées sont extraites régulièrement et envoyées dans un CET classe 1. Les purges peuvent alors être directement envoyées avec l’ensemble des eaux rési­duaires vers la station d’épuration.

Dans tous les ateliers de ces diverses industries, les principes de base évoqués à la conception des installations - généralités s’appliquent :

  • réduire la pollution et les toxiques à la source ;
  • recycler les effluents autant que possible ;
  • utiliser le moins de produits chimiques possible.