généralités

Temps de lecture :

L’industrie chimique est extrêmement diversifiée, puisque l’on y distingue usuellement les grandes familles suivantes :

  • pétrochimie ;
  • chimie inorganique ;
  • chimie de spécialités ;
  • chimie fine ;
  • pharmacie.

Cette grande diversité ne permet pas d’établir un « schéma type » de traitement où des recommandations générales simples si ce n’est que les principes généraux énoncés à la conception des installations - généralités sur l’organisation des circuits sont des plus utiles.

Par ailleurs, chaque usine fabrique en général une large gamme de produits (composés de molécules plus ou moins complexes), qui, d’une année à l’autre, peuvent évoluer tant qualitativement que quantitative­ment, ce qui peut imposer de revoir régulièrement réseau et méthode de traitement.

En conclusion, l’industrie chimique plus que toute autre impose de :

  • ségréger les réseaux de nature différente :
    • eaux pluviales polluées/non polluées ;
    • eaux de refroidissement polluées/non polluées ;
    • eaux sanitaires ;
    • eaux inorganiques pouvant être rejetées directement ;
    • eaux de procédé selon leur origine ;
    • effluents à risques

à partir de cette ségrégation, faire une cartographie des différents effluents à traiter, avec pour objectifs de :

  • ne pas mélanger ce qui est incompatible,
  • traiter spécifiquement les rejets non-biodégradables,
  • traiter à la source ce qui peut l’être :
    • soit en vue d’un recyclage interne ;
    • soit pour éliminer les polluants gênants pour le traitement final en leur appliquant un traitement spéci­fique (incinération, adsorption, oxydation) ;
    • soit pour traiter les plus concentrés rendant ainsi le traitement final plus économique ;
  • traiter spécifiquement par voie biologique certains effluents concentrés et facilement biodégradables (méthanisation, Météor …) pour soulager le traitement biologique final.

Ces recyclages internes ou prétraitements spécifiques étant réalisés, la station de traitement final aura à traiter un volume et surtout une charge de pollution réduite, car les effluents concentrés ont déjà subi un traitement préliminaire.

Les étapes d’une telle conception sont résumées sur le diagramme de la figure 40.

conception traitement rejets site chimiqueImage sécurisée
Figure 40. Diagramme d’aide à la conception du traitement des rejets d’un site chimique