les réacteurs en eaux potables

Temps de lecture :

(voir aussi la désinfection)

conditions d'’installation

La transmittance doit être supérieure ou égale à 85 %. Cette condition détermine la nature de prétraitement à appliquer.

types de réacteur et implantation

On utilisera les réacteurs fermés de type chambre sous pression ou in-line selon le débit à traiter. Le nom­bre de chambres sera déterminé en fonction du débit à traiter, la disposition série/parallèle sera déterminée en fonction des pertes de charges maximum permises et de la flexibilité souhaitée. Il faudra prévoir une ligne de traitement supplémentaire de façon à pouvoir effectuer la maintenance des chambres (remplace­ment des lampes, gaines de quartz ou joints) sans avoir à interrompre la désinfection.

Le réacteur Aquaray H2O (photo 15) est typique. Comprenant six lampes MP, il permet de traiter avec ces deux réacteurs en série jusqu’à 2 000 m3·h–1 d’eau potable avec une dose de 40 mJ · cm–2. Il dispose d’un système de contrôle complet comportant un capteur UV facilement à étalonner par lampe, permettant ainsi de garantir à tout moment la dose délivrée et la modulation des courants d’arc pour suivre le débit réel, mini­misant ainsi le vieillissement des lampes.

systèmes de nettoyage

Il est nécessaire de prévoir systématiquement un système de nettoyage mécanique des gaines de quartz facilement accessible pour pouvoir en faire une maintenance aisée, c’est bien évidemment le cas de l’Aqua­ray H2O. Celui-ci sera à compléter par un système de nettoyage chimique in situ dont la périodicité sera défi­nie en fonction de l’opération.