les presses à vis

Temps de lecture :

Ces presses permettent de développer de fortes pressions mais ne sont applicables qu’aux seules boues de papeterie et à condition que le taux de fibres soit supérieur à 45-50 %. De ce fait les cas d’applications restent rares.

presse à visImage sécurisée
Figure 53. Coupe schématique d’une presse à vis

La presse à vis est précédée d’un égouttage (GDD/GDE par exemple) de façon à alimenter la partie presse avec une boue très épaisse. La vis tourne lentement dans un cylindre perforé en comprimant progressive­ment la boue, compression rendue possible par formation d’un bouchon de boue déshydratée en sortie de vis.

Lorsque les boues sont suffisamment fibreuses, des siccités de 45-55 % sont obtenues. Les débits sont de l’ordre de 600-1 000 kg MES · h–1 pour des vis de diamètre 600-650 mm.

Ces presses à vis peuvent être également installées derrière un filtre à bandes pour gagner 10 à 15 points de siccité. La maintenance de ces appareils est assez forte (usure vis).