peroxyde d'hydrogène

Temps de lecture :

Le peroxyde d’hydrogène de qualité technique est vendu en concentrations massiques de 35 %, 50 % et 70 % (voir les oxydants et désinfectants). C’est un liquide transparent, inodore et légèrement visqueux. La décomposition du peroxyde d’hydrogène est inhibée par l’addition de stabilisants inorganiques. Elle est limitée à moins de 1 % par an dans les conditions correctes de stockage et d’emploi (réservoirs et matériel de dosage en acier inoxydable, stockage en zone fraîche en l’absence de composés carburants ou combustibles et de source d’énergie).

Les cas d’application dans le domaine du traitement de l’eau comprennent :

  • la réduction des émissions de sulfure d’hydrogène dans les égouts ;
  • l’élimination de polluants tels que cyanures et sulfures dans les effluents industriels ;
  • le traitement d’appoint des systèmes d’épuration biologiques en cas de foisonnement de boues ;
  • le lavage des gaz pour l’élimination des oxydes d’azote et de soufre, des mercaptans émis par des ate­liers industriels ;
  • la désinfection d’eaux de refroidissement pour limiter les proliférations d’algues et de bactéries
pour aller plus loin :