les floculateurs agités

Temps de lecture :

floculateurs à barrières

Les barrières restent les agitateurs les mieux adaptés aux floculateurs de grande taille (grand débit traver­sier) tels que rencontrés en traitement d’eau de consommation.

Le mobile est constitué d’une série de barrières, montées dans des plans diamétraux décalés régulière­ment, et fixées sur un axe horizontal ou vertical (photo 3). L’ensemble est entraîné par un système motoré­ducteur, avec ou sans variateur de vitesse. Le mobile peut être entraîné soit par une chaîne de transmission, soit directement. Ce dernier système supprime les sujétions liées à la corrosion et à l’entretien des chaînes mais suppose pour les barrières à axe horizontal un passage de paroi étanche.

Image sécurisée
Photo 3. Floculateur à barrières

floculateurs à hélice

Le mobile est constitué d’une hélice, à arbre vertical, à trois ou quatre pales, entraînée directement par un ensemble motoréducteur avec, le plus souvent, un variateur de vitesse.

De tels appareils correspondent au schéma de la figure 1 mais, dans ce cas, le type d’hélice et la vitesse de rotation sont différents, pour respecter les conditions énoncées ci-dessus (gradient d’énergie, absence de survitesse locale). Par exemple, les vitesses périphériques des mobiles ne doivent pas dépasser 50 cm · s– 1 pour un floc d’hydroxyde métallique.

Pour préserver l’intégrité du floc, il est préférable de choisir des hélices profilées à forte composante axiale qui permettent d’avoir des vitesses périphériques et des débits de pompage supérieurs avec le minimum de turbulence locale.

Image sécurisée
Photo 4. Hélice sabre pour floculateur
pour aller plus loin :