filtres lavables successivement à l'air et à l'eau

Temps de lecture :

Ces appareils sont des filtres possédant un système de reprise inférieure a grosse section de passage, qui est surmonté de plusieurs couches support du média filtrant proprement dit, dans la plus haute des couches support, un réseau de diffusion d’air sur-pressé est installé.

Même si ce filtre ne produit pas une qualité d’eau comparable à celle produite par un FV2B, ce filtre à l’avantage de pouvoir être lavé à l’eau brute même chargées en MES. Il est parfaitement adapté par exemple à la filtration dérivée sur un circuit de refroidissement.

Par ailleurs, en industrie, et notamment sur les circuits de refroidissement, ou sur des eaux chargées en MO colmatantes, le lavage air puis eau est souvent préféré, le lavage air seul permet un meilleur nettoyage du grain de sable par phénomène d’attrition.

En revanche, lors du lavage à l’air seul, le caillou se sépare de sa gangue de MO, mais celle-ci n’est pas entrainée vers le haut du filtre, c’est la phase suivante de lavage à l’eau qui évacuera les MO à l’extérieur du filtre. Les séquences de lavage de ces filtres FVF sont les suivantes :

  1. Abaissement du plan d’eau au niveau du diffuseur supérieur;
  2. Dé-(colmatage à l’eau (15m/h pour eau à 15°C) (il s’agit d’éliminer les MES en majeure partie concentrées sur le haut du média filtrant, et de détasser le lit de sable);
  3. Abaissement supplémentaire du plan d’eau en dessous du diffuseur supérieur (afin d’éviter un départ brutal d’eau lors du contre lavage à l’air);
  4. Contre-Lavage à l’air (50m/h);
  5. Contre - Lavage à l’eau (15m/h pour eau à 15°C);
  6. Rinçage à l’eau brute (maturation) au débit normal de traitement.

Les filtres précédents peuvent également être chargés d’une couche de matériau léger (anthracite, pierre ponce, charbon actif, biolite) ou de deux couches de matériaux différents (filtres bicouches). Leur lavage requiert alors deux phases successives et avant d’effectuer le soufflage, il est nécessaire d’abaisser le niveau d’eau.

Lorsque le matériau fin de la double couche est constitué de sable, les débits de retour d’eau à prévoir sont ceux figurant au tableau des filtres à retour d’eau seule, pour la même taille de sable. Ces débits sont supé­rieurs à ceux utilisés pour les filtres à couche unique homogène ; les tuyauteries, vannes et pompe de lavage doivent être dimensionnées en conséquence. De plus, la mise en expansion du lit filtrant impose un rehaussement du dispositif d’évacuation des eaux de lavage du filtre.

Les caractéristiques des combinaisons compatibles de matériaux filtrants pour les lits filtrants bicouches les plus usuels sont les suivantes (tableau 2) :

Lits filtrants bicouchesImage sécurisée
Tableau 2. Lits filtrants bicouches

Remarque : d’autres combinaisons sont possibles

filtres horizontaux (type FH ou FH-L) idem filtres horizontaux FH

Filtres horizontaux à une ou deux goulottes, avec dispositif spécifique de collecte des eaux de lavage (figure 8).