dégazeurs thermiques

Temps de lecture :

Une application fréquente du strippage à la vapeur est l’élimination de l’oxygène et du gaz carbonique dis­sous dans l’eau d’alimentation d’un générateur de vapeur.

Ce procédé est mis en œuvre dans des dégazeurs thermiques, où sont maintenues les conditions de pres­sion et de température de vapeur saturante telles que les gaz dissous passent dans la phase vapeur et sont évacués, avec une partie de celle-ci, vers l’extérieur en continu.

Le dégazage thermique est réalisé selon les lois décrites ci-après :

Loi d’Henry : La concentration d’un gaz dissous dans un liquide est proportionnelle à sa pression partielle dans l’atmosphère au-dessus du liquide. C’est-à-dire que la désoxygénation est facilitée si l’atmosphère au-dessus du liquide est pauvre en oxygène.

Loi de Winkler : La solubilité d’un gaz est inversement proportionnelle à la température.

Voir ci-après la figure 5 donnant, selon la température de l’eau, la teneur en oxygène dans une eau naturelle, pour une atmosphère de 1000mb.

Image sécurisée
Figure 5. Données de la température de l’eau, la teneur en oxygène dans une eau naturelle, pour une atmosphère de 1000mb.

Suivant leur conception, les dégazeurs thermiques degremont® peuvent être classés en :

  • dégazeurs thermiques avec stockage intégré : bâche dégazante ;
  • dégazeurs thermiques avec stockage séparé : dégazeur à garnissage.

Ces appareils doivent être équipés de dispositifs de sécurité :

  • clapet casse-vide, destiné à éviter la mise sous vide par suite d’une condensation brutale de la vapeur ;
  • protection contre les surpressions : siphon hydraulique ou soupape(s), suivant la pression de dégazage ;
  • protection contre l’engorgement : siphon ou trop-plein.
pour aller plus loin :