élimination de CO2

Temps de lecture :

Dans ces appareils (figure 1), l’eau est, soit pulvérisée, soit dispersée et uniformément répartie au-dessus d’un garnissage, ordonné ou en vrac (constitué par des anneaux, selles…) en matériau plastique ou inoxy­dable. L’air est amené par un ventilateur au-dessous du plateau perforé supportant le garnissage. L’air et l’eau circulent à contre-courant. L’eau dégazée est recueillie dans une bâche placée sous la colonne de con­tact.

Comme évoqué à la section sur l'échange gaz-liquide, la concentration résiduelle de CO2 en phase liquide est fonction de la température, de la vitesse de passage de l’eau, du type et du volume de garnissage, ainsi que du débit d’air.

Vu les matériaux de garnissage choisis, les caractéristiques principales des éliminateurs de CO2 degremont® sont :

  • débit d’eau : environ 30 à 70 m3 · h–1 par m2 de section droite ;
  • débit d’air : environ 10 à 40 fois le débit d’eau ;
  • hauteur de garnissage : 1,5 à 2,5 m.

Un éliminateur de CO2 correctement calculé permet d’atteindre une concentration résiduelle de l’ordre de 1°f soit 8,8 mg/l.

Il est à noter que cette teneur résiduelle en CO2 en sortie de strippeur peut être inférieure à la valeur d’équilibre et donc de favoriser la formation de tartre de CaCO3 et de fait l’éventuel effondrement du garnissage.

éliminateur CO2 dégazageImage sécurisée
Figure 1. Éliminateur de CO2
Image sécurisée
Photo 2. Installation de Nangis (Seine-et-Marne) pour la Seif, (groupe Orkem). Débit : 140 m3 · h –1 . Éliminateur de CO2 installé dans l’unité de traitement des condensats ammoniacaux

Les installations standards industrielles traitent des eaux à forte teneur en CO2. D’autres instalations ont été réalisées sur des eaux de forage ou des eaux nanofiltrées avec de moindres teneurs en CO2 autorisant des vitesses en eau beaucoup plus élevées (jusqu’à plus de 150 m/h).

pour aller plus loin :