la décanteuse continue cylindroconique

Temps de lecture :

La figure 30 donne le schéma de principe et la figure 31 l’écorché d’une centrifugeuse.

La suspension à traiter, préalablement floculée, est introduite à l’intérieur de la machine par une tubulure fixe (1) qui débouche dans un distributeur tournant (10). Celui-ci répartit la boue vers la périphérie et pro­pulse la suspension dans l’espace annulaire entre le bol (2) et la vis (3). Sous l’action de la force centrifuge, les particules lourdes décantent et se déposent contre la paroi intérieure du bol. Elles sont raclées par la vis convoyeuse et acheminées en continu vers la partie conique. La vis tourne légèrement plus vite que le bol (vitesse différentielle) grâce à un réducteur (5). Les sédiments compactés dans le cône sont évacués par des buses (8) réparties sur les 360° de l’extrémité du cône et récupérés dans le carter sédiment (4).

L’alimentation continue pousse le liquide qui s’évacue vers le carter effluent (11) par l’intermédiaire de déversoirs réglables (12). Un niveau liquide s’établit donc dans la machine suivant une surface cylindrique (surface interne de l’anneau liquide).

L’ensemble de la machine repose sur un bâti lesté (9) lui-même reposant au sol par l’intermédiaire de puis­sants amortisseurs (7).

Un capot de protection (6) permet de se protéger de la rotation grande vitesse du bol.

Les matériaux utilisés sont, dans la plupart des cas de l’Inox soit 304 soit 316 L ou un acier Duplex.

coupe centrifugeuseImage sécurisée
Figure 30. Schéma en coupe d’une centrifugeuse
exemple décanteuse continu SharplesImage sécurisée
Figure 31. Un exemple de décanteuse continu (source Sharples)
pour aller plus loin :