unités diverses

Temps de lecture :

unités radioactives

becquerel (Bq)

C’est l’unité de mesure de la radioactivité. L’activité d’une source radioactive est égale au nombre de désintégrations par unité de temps. Le becquerel correspond à une désintégration (ou transformation d’un atome) par seconde.

formule : unités radioactives - becquerel

gray (Gy)

Les rayonnements cèdent leur énergie à la matière qu’ils traversent. La dose absorbée est l’énergie moyenne absorbée par unité de masse de matière, elle s’exprime en gray :

formule : unités radioactives - gray

sievert (Sv)

À dose égale, l’effet produit par les divers rayonnements sur un organisme vivant varie selon leur nature et les organes exposés.

En radioprotection, on définit d’abord le coefficient EBR (efficacité biologique relative) d’un rayonnement : il est égal au rapport des doses d’un rayonnement de référence et du rayonnement étudié qui produisent le même effet biologique, et il augmente quand la dose diminue.

La dose équivalente est le produit de la dose absorbée par l’EBR ; elle s’exprime en sievert ( Sv ).

Quand il s’agit d’effets stochastiques et de faibles doses, ce coefficient est appelé facteur de qualité ( FQ ) :

formule : unités radioactives - sievert

Remarque : on préfère maintenant introduire deux notions successives : dose équivalente, en multipliant la dose absorbée par un facteur de pondération lié à la nature du rayonnement et dose efficace, en multipliant la dose équivalente par un facteur de pondération lié à la nature des tissus.

Ces doses sont calculées ; leur unité est encore le sievert (ou J · kg–1).

Les anciennes unités de radioactivité, Curie, Rad, Rem, bien que non officielles sont encore utilisées dans certains pays.

formule : unités radioactives - unités radioactivité, Curie, Rad, Rem

unité couleur

La couleur d’un échantillon d’eau se mesure par comparaison visuelle avec une série de solutions étalons contenant des quantités connues de chloroplatinate de potassium et de chlorure de cobalt (II).

Une unité de couleur vraie (UVC), ou une unité platine-cobalt, correspond à la quantité de couleur que révèle, dans les conditions d’échantillonnage prescrites, une solution étalon renfermant 1 mg de platine au litre.

unité turbidité

La turbidité correspond à la propriété optique de l’eau qui fait que la lumière incidente est diffusée et absorbée plutôt que transmise en ligne droite à travers un échantillon.

Les turbidimètres néphélométriques mesurent l’intensité de la lumière diffusée à un angle de 90° par rap­port à la lumière incidente. L’unité de lecture de l’appareil s’exprime en nephelometric formazin units (NFU).

On emploie des suspensions de formazine comme étalon de référence principale. Une suspension de for­mazine produite par la réaction de sulfate d’hydrazine (50 mg · L–1) et de l’hexaméthylène-tétramine (500 mg · L–1) dans des conditions rigoureusement établies a une turbidité de 40 NTU.