radioactivité

Temps de lecture :

Le choix du traitement dépend des radionucléides présents et des problèmes de déchets : boues des décanteurs, matériaux des filtres…

Les traitements de coagulation-floculation éliminent bien la radioactivité liée aux colloïdes.

La décarbonatation à la chaux présente de bons rendements d’élimination du radium et de l’uranium.

La filtration sur charbon actif élimine certains radioéléments tels que uranium, cobalt, chrome, iode, tungstène…

La filtration sur certains matériaux spéciaux enrichis en oxydes de Mn (ex. : sables verts manganisés) peut aussi donner de bons résultats, en particulier sur le radium (essais nécessaires dans chaque cas).

Les traitements sur membrane de dessalement permettent une élimination efficace de tous les radionu­cléides dissous (en général PS radionucléides < PS C), seuls le radon et le tritium ne sont pas du tout rete­nus.

Seule l’aération est réellement adaptée à l’élimination du radon.

Le tritium (référence de qualité : 100 Bq · L–1) ne peut être éliminé par aucun des traitements d’eau conven­tionnels, mais les eaux naturelles n’atteignent pratiquement jamais ce niveau.