le thermopostage

Temps de lecture :

En tenant compte des contraintes précédentes, SUEZ a choisi de développer le procédé de Thermopostage : c’est un procédé de compostage accéléré en bio-conteneurs fermés, mobiles et à ventila­tion régulée (figure 3).

Image sécurisée
Figure 3. Coupe d'un bioconteneur de Thermopostage

Les boues sont mélangées avec un coproduit structurant afin de donner une porosité suffisante au mélange. Ces opérations de manutention sont complètement automatisées et réalisées à l’aide d’un grappin « intelligent » (photo 2).

Le mélange est ensuite placé dans des bio-conteneurs ventilés en aspiration, dans lesquels s’effectuent les réactions biologiques thermophiles. Au bout de trois semaines, le compost est stabilisé ; il subit ensuite une opération de maturation en casiers ou en andains avant d’être stocké et affiné selon ses débouchés sur des aires spécifiques. L’installation est automatisée et modulaire, ce qui permet d’adapter très facilement sa capacité à l’évolution des tonnages à traiter.

L’utilisation de bio-conteneurs fermés permet de maîtriser parfaitement les nuisances. En outre, cette con­ception permet de traiter différents lots de boues en garantissant leur traçabilité.

Enfin, le site de compostage reste propre, les boues étant toujours confinées soit dans les bâches de pré­paration, soit dans les bio-conteneurs.

Image sécurisée
Photo 2. Thermopostage-préparation du mélange boue-coproduit

Exemple d’une installation de Thermopostage : traitement des boues de la ville de Revel (12 000 EH, Haute-Garonne) :

  • capacité nominale de l’unité : 2 500 t · an–1 de boue déshydratée d’aération prolongée ;
  • siccité minimale des boues : 14 % ;
  • volume de boue à traiter en pointe : 250 m3 par mois ;
  • volume utile des bio-conteneurs : 30 m3 ;
  • coproduits utilisés : sciure, copeaux et déchets verts broyés ;
  • nombre de bio-conteneurs : douze unités, soit deux modules standardisés de six bio-conteneurs ;
  • désodorisation : par bio-filtre.
Image sécurisée
Photo 3. Installation de Thermopostage de la ville de Revel (Haute-Garonne) : vue des bioconteneurs avec le système de reprise type Ampli-Roll
Image sécurisée
Photo 4. Installation de Thermopostage de la ville de Revel (Haute-Garonne) : vue arrière du réseau de collecte de l’air envoyé vers le biofiltre
pour aller plus loin :