les technologies de séchage

Temps de lecture :

De manière générale, les sécheurs utilisés dérivent de ceux des industries chimiques, pharmaceutiques et agroalimentaires. Ces technologies existantes ont dû être adaptées aux propriétés spécifiques des boues.

La chaleur se transmet de trois manières différentes : la conduction, la convection, le rayonnement (voir Notions d’échange de chaleur). Appliqués aux boues, ces modes de transmission de chaleur vont se traduire par des tech­nologies différentes. Trois grands types de sécheurs existent :

  • sécheur indirect : transfert de chaleur au travers d’une surface d’échange métallique (conduction, convection) ;
  • sécheur direct : transfert de chaleur par contact direct du fluide caloporteur et de la boue (conduction) ;
  • sécheur mixte : mélange des deux systèmes, par exemple la première partie du séchage se fait dans une zone de séchage indirect, et la seconde dans une zone de séchage direct pour le sécheur Evaporis™ LE construit par INNOPLANA ; ou simultanément dans la même zone (cas du sécheur construit par Vomm).

Pour certaines technologies, la présence de la phase à forte viscosité est incompatible avec le fonctionne­ment du sécheur. Dans ce cas, pour l’éviter, les constructeurs utilisent une recirculation intensive de produits séchés en tête de manière à ce que l’alimentation soit portée au-delà du seuil de siccité critique, soit par sécurité à 65 % au moins (voir figure 5).

Il existe donc une gamme de sécheurs à recirculation externe intensive (300 à 600 % des MS entrantes) qui peuvent ensuite être directs ou indirects. Une étape de pré-granulation durant la phase de recirculation intensive permet de conférer au produit séché final les propriétés d’un produit granulé ne nécessitant plus d’étape éventuelle ultérieure de mise en forme.

Image sécurisée
Figure 5. Schématisation du principe de la recirculation intensive

Si la recirculation externe intensive mise en place sur certains sécheurs permet de passer la phase plastique, l’homogénéité du mélange et la maîtrise les débits mis en œuvre sont souvent difficiles à obtenir.

D’autres constructeurs ont privilégié la mise au point d’une technologie permettant d’accepter la phase de forte viscosité dans le sécheur proprement dit.

Technologie séchageImage sécurisée
Tableau 3. Classement des technologies de séchage

En fonction des technologies de séchage, on obtient des boues séchées de différentes formes (granulés, pellets, fines) et de différentes densités.

D’autres technologies de séchage des boues non matures existent (séchage par rayonnement (infra-rouge, hautes fréquences, micro-ondes), séchage par friture, séchage par Compression Mécanique de Vapeur, …).