introduction

Temps de lecture :

Les boues, même déshydratées, soulèvent une problématique particulière ; elles ne peuvent plus, comme par le passé, être considérées comme un déchet ultime destiné à une valorisation agricole ou à une mise immédiate en centre d’enfouissement (voir les destinations finales des boues).

La matière organique contenue dans ces boues confère à celles-ci une potentialité de valorisation agricole et énergétique. Cette potentialité est contrebalancée par la présence d’un spectre d’agents polluants allant de la bactériologie aux dioxines, en passant par le chapelet des métaux lourds. Il y a une tension permanente entre les possibilités de valorisation et l’élimination directe au travers des règlements et contraintes écono­miques liées aux coûts de valorisation et d’élimination.

Le traitement des boues par voie thermique s’apparente aux industries chimiques ou pyro-métallurgiques et rejoint la problématique des rejets industriels.

Les boues liquides, même après épaississement, restent peu concentrées en matières sèches (4-8 %). Les procédés thermiques appliqués à ces boues ont deux finalités différentes : soit un rôle d’accélérateur des procédés biologiques (voir digestion anaérobie thermophile, pasteurisation – traitement des boues liquides), soit un rôle d’oxy­dation poussée de la matière organique (oxydation en voie humide, voir la destruction de la matière organique par voix humide (ovh)).

Les boues déshydratées mécaniquement sont concentrées en matières sèches (16-35 %). Les procédés thermiques appliqués à ces boues ont trois finalités différentes : soit un rôle strict de déshydratation thermi­que (séchage partiel ou poussé), soit un rôle d’oxydation partielle ou totale de la matière organique sans interférence avec la matière minérale (incinération, gazéification, thermolyse, pyrolyse), soit le rôle d’un trai­tement thermique poussé de la fraction minérale des boues avec une modification minéralogique (vitrifica­tion).

Le tableau 2 donne un premier classement des procédés thermiques appliqués aux boues.

Image sécurisée
Tableau 2. Procédés thermiques appliqués aux boues