acier galvanisé

Temps de lecture :

On peut effectuer la galvanisation d’un acier au carbone en le trempant dans un bain de zinc ou par dépôt électrolytique. Les revêtements par bain chaud sont appliqués aux éléments utilisés dans le domaine de l’eau car les couches peuvent avoir une plus grande épaisseur. Une couche résistante de carbonate de zinc se forme sur une surface de zinc nu dans l’air au contact de l’oxygène et du gaz carbonique, et de vapeur d’eau. La couche de zinc protège donc le substrat en acier en formant une barrière au milieu corrosif et en jouant un rôle d’anode sacrificielle. La couche de zinc anodique fournit une protection même si un petit pour­centage de la surface totale de la couche de zinc est enlevé ou se corrode, le zinc étant anodique par rapport à l’acier.

Dans les eaux contenant du calcium dissous et de l’alcalinité, une couche de carbonate de calcium-zinc se forme, protégeant la couche de zinc. Idéalement, l’exposition à une eau modérément dure à pH neutre (pH 7,0 – 8,0, 10 °F de calcium, 10-30 °F TAC) produit une couche protectrice de carbonate de zinc basique sur la surface. Cette couche protectrice accroît la résistance à la corrosion des agents agressifs tels que les chloru­res (jusqu’à 450 ppm), les sulfates (jusqu’à 1 200 ppm) ou les nitrates. Au contraire, une corrosion du zinc peut se développer rapidement au contact d’une eau de faible dureté (< 5 °F), d’un pH élevé (> 8,3) et d’une alcalinité élevée (> 30 °F). Dans ces conditions, des produits de corrosion poreux, non protecteurs, connus sous le nom de « rouille blanche » se forment sur la surface, entraînant le développement du phénomène de corrosion. La surface doit être prétraitée par un procédé chimique approprié à base de phosphates pour minimiser la corrosion du zinc au cours du démarrage du système.

La corrosion du zinc augmente avec la température, pour atteindre un maximum à environ 60 °C. À une température du métal d’environ 70 °C, le zinc devient cathodique pour l’acier sous-jacent, et provoque une corrosion par piqûres aux discontinuités de la couche de zinc.

La corrosion galvanique se produit en cas de dépôt de métaux lourds, comme le cuivre (ex. : une corrosion d’éléments d’alliage cuivre en amont).

Le tableau 3 regroupe les conseils pour l’utilisation de l’acier galvanisé et le cuivre dans les circuits d’eau chaude sanitaire où ils sont beaucoup utilisés.

distribution eau chaude sanitaire - Conseils protection contre corrosionImage sécurisée
Tableau 3. Distribution d’eau chaude sanitaire. Conseils de protection contre la corrosion