impuretés biologiques

Temps de lecture :

Toutes les eaux sont susceptibles d’être peuplées par des micro-organismes (autochtones ou allochtones) qui sont plus amplement décrits dans le chapitre organismes aquatiques.

bactéries et virus

Les bactéries tests de contamination fécale sont apportées par les rejets d’eaux résiduaires urbaines effec­tués dans l’environnement, que ce soit avec ou sans traitement. Ces bactéries sont le révélateur d’une con­tamination possible par des bactéries ou virus, pathogènes pour l’homme (voir micro-organismes pathogènes).

Le développement de germes banals peut créer de graves problèmes dans les réseaux de distribution : consommation du chlore et de l’oxygène dissous, corrosion, apparition de mauvais goûts.

micro-organismes divers (phytoplancton et zooplancton)

Les eaux de surface contiennent de nombreux organismes, végétaux et animaux, constituant respective­ment le phytoplancton et le zooplancton (voir micro-organismes dont l'eau douce est l'habitat naturel). Ils forment une biomasse qui doit être éliminée.

Certains d’entre eux (en particulier des Actinomycètes et des Cyanobactérie) sécrètent des composés (comme la géosmine) donnant à l’eau un goût et/ou une odeur désagréable.

De plus, pendant leur développement ou au moment de leur mort, certaines Cyanobactéries émettent des métabolitestoxiques pour les animaux supérieurs (neurotoxines, dermatotoxines et hépatotoxines dont les microcystines).

En outre, la présence de phytoplacton, zooplancton et d’invertébrés dans le réseau (Asellus, Copépodes, Nématodes, Oligochè­tes, larves d’insectes) constitue une nuisance esthétique pour le consommateur, et leur développement peut aboutir à des désordres importants (prolifération, dépôts, apparition de conditions anaérobies), générateurs de plaintes des abonnés.

Enfin, presque toutes les eaux superficielles véhiculent des protozoaires parasites, (dont certains sont parfois sous forme des kystes fortement résistants aux oxydant chimiques), provoquant en parti­culier des épidémies de gastro-entérite (amibes, Giardia, Cryptosporidium, Cyclospora).

pour aller plus loin :