applications en traitement des eaux

Temps de lecture :

électrochloration

L’électrochloration est une technique qui permet la production in situ d’une solution diluée d’hypochlorite de sodium à partir d’une solution de chlorure de sodium (eau de mer ou saumure).

réactions

La formation d’hypochlorite à partir de chlorure peut se résumer suivant la réaction globale

Formule : Electrochloration - formation d'hypochlorite à partir de chlorure

en fait les réactions suivantes sont mises en jeu

réactions principales électrochimiques

Formule : Electrochloration - réactions principales électrochimiques

réactions parasites

Formule : Electrochloration - réactions parasites

Les 2 premières réactions réduisent le rendement de l’électrochloration, la dernière typique des électro­chlorations à partir d’eau de mer provoque un entartrage des électrodes qui doit être combattu par des lava­ges acides réguliers

domaines d’applications

Oxydant-désinfectant, l’hypochlorite est très utilisé en traitement des eaux. Sa génération in situ, selon le procédé d’électrochloration élimine les sujétions qu’entraînent, aux plans de la sécurité et de l’approvision­nement, les stockages de chlore ou le transport et stockage des solutions diluées d’hypochlorite (voir chlore).

L’électrochloration s’est donc développée principalement pour la protection des circuits de refroidisse­ment des plateformes offshore, des centrales électriques ou usines alimentées en eau de mer contre la pro­lifération des algues et des mollusques, mais aussi en piscines…

Les consommations énergétiques des unités industrielles se situent aux environs de 4 kWh par kg d’équi­valent chlore produit. Les concentrations des solutions d’hypochlorite produites varient généralement de 1 à 3 g équivalent-chlore par litre.

récupération des métaux

Dans de nombreuses industries mais principalement celles des traitements de surface, électronique, hydrométallurgie, l’électrolyse permet d’extraire des métaux (Cu, Zn, Ni, Au…) de solutions diverses et donc de les valoriser.

électrocoagulation

Ce procédé électrochimique utilisé sur certaines eaux résiduaires réalise essentiellement une coagulation- floculation selon les processus suivants :

  • création d’un champ électrique entre électrodes favorisant les rencontres entre charges présentes dans l’effluent ;
  • libération d’ions métalliques (Fe, Aℓ) par dissolution d’anodes solubles, ions qui, bien dispersés dans l’ensemble du fluide, initient les mécanismes de coagulation-floculation ci-avant décrits (différents types de décantation)

Les consommations d’énergie de ce procédé sont variables d’une application à l’autre, mais se situent souvent entre 2 et 4 kWh par m3 traité.

autres applications

  • Électroflottation : génération de microbulle d’oxygène et hydrogène par électrolyse de l’eau permettant la flottation d’eaux (très peu usitée).
pour aller plus loin :